ÉCOLE des PUPILLES de l’AIR

GRENOBLE

Soixante-dixième anniversaire

21 et 22 mai 2011

 

 

 

Les cérémonies d’anniversaire pour les 70 ans de l’EPA se sont superbement déroulées sous un soleil d’été. Près de 300 anciens ont répondu présents à l’invitation du commandant de base : la Colonelle BOUNY.

 

Samedi 21 mai 2011

 

10h00 :     Il y avait déjà foule au musée, devenant rapidement le lieu des retrouvailles qui se sont réalisées de promo en promo, chacun, jeunes ou moins jeunes « ’anciens »’, y allant de ses souvenirs. Certains ne s’étaient pas revus depuis cinquante ans

 

Ecole des Pupilles de l'Air - 2011   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011
   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011

 

14h00       Après un repas pris en commun, les anciens et une délégation des élèves se sont rassemblés devant le musée pour inaugurer une plaque à la mémoire des élèves, des professeurs et du personnel de l’encadrement disparus, avant de se diriger vers la place d’armes.

 

Ecole des Pupilles de l'Air - 2011   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011

Au premier plan de dos et en civil : le général Guy Lanthoinnette

 

Ecole des Pupilles de l'Air - 2011   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011
   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011

 

15h00       Le Général d’armée aérienne PALOMÉROS, chef d’état major de l’armée de l’air, passait les élèves en revue, procédait à une remise de décorations et lisait l’ordre du jour N° 17 retraçant les 70 ans d’existence de l’école.

 

Ecole des Pulilles de l'Air - 2011   Ecole des Pupilles de 'Air - 2011

 

Ecole des Pupilles de l'Air - 2011   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011
   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011

 

 

 

 

ORDRE DU JOUR N°17

Ordre du jour n°17 - Armée de l'Air - 201170ème ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DE L'ECOLE DES PUPILLES DE L'AIR

Elèves, professeurs, cadres civils cl militaires, vous êtes rassemblés ici aujourd'hui sur cette place d'armes pour célébrer le 70ème anniversaire de la création de l'Ecole des pupilles de l'air, superbe institution, porteuse des plus belles vertus patriotiques et des valeurs humaines les plus nobles.

C'est en 1939 que naît au Ministère du l'air l'idée de créer un établissement ayant pour vocation de venir en aide aux enfants des membres d'équipage victimes d'accidents aériens, alors très nombreux. Suspendu par le déclenchement de la guerre, le projet reprend forme à l'issue de la « Campagne de France », qui laisse de nombreux orphelins dont il faut assurer l'éducation. Un arrêté du 11 août 1941 crée officiellement l'Ecole des Pupilles de l'Air. Le choix de son implantation se porte sur la ville de Grenoble, en zone encore libre, dans les locaux d'une ancienne clinique désaffectée.

A l'issue du conflit, la volonté de l'Armée de l'Air de reconstituer son encadrement avec de jeunes officiers de haut niveau aboutit à la constitution, en 1947, des sections préparatoires au concours de l'Ecole de l'Air de Salon de Provence. Parallèlement, est créé un cycle d'enseignement technique qui fonctionnera jusqu'en 1981.

Le 1er mars 1959 naît officiellement la Base aérienne 749, support de l'Ecole des Pupilles de l'Air qui se voit attribuer son drapeau, quatre ans plus tard. Celui-ci sera décoré de la médaille de l'aéronautique pour le cinquantenaire de l'Ecole.

Devenus trop exigus, les locaux du boulevard Joseph Vallier, au centre de Grenoble, laissent place à de nouvelles installations sur ce site exceptionnel de Montbonnot, entre massif de la Chartreuse et chaîne de Belledonnc, où l'Ecole s'établit le 13 décembre 1986. La remarquable infrastructure du nouvel établissement est totalement pensée et bâtie autour de sa mission d'enseignement et d'éducation.

Créée en 1942 pour accueillir de son côté les jeunes orphelines, l'institution de la Maison des Ailes d'Echouboulains, ferme ses portes en 1995 et ses activités sont transférées sur le site de Montbonnot. Dès lors mixte, l'Ecole des pupilles de l'air devient l’unique lycée de l'Armée de l'Air.

Le 14 juin 2001, à l'occasion de la célébration de ses soixante ans d'existence, l'Ecole reçoit le nom de tradition « Elève Jacques Lorenzi », élève de la toute première promotion de 1941, décédé le 23 août 1944, à l'âge de quinze ans seulement, dans les combats de la résistance, lors de la Libération du Paris. Comme lui, ce sont soixante-neuf anciens élèves de l'Ecole qui sont tombés pour la France.

Depuis 2008, en partenariat avec le ministère de l'Education nationale, l'Ecole accueille, dans le cadre du Plan Egalité des Chances, des enfants méritants issus de milieux défavorisés. Elle sera prochainement labellisée Internat d'Excellence poursuivant ainsi, au fil des ans, sa vocation sociale. C'est ainsi une troisième mission qui est dévolue à l'Ecole après les missions historiques d'aide à la famille, majoritairement au profit d'enfants de militaires, et d'aide au recrutement, visant à favoriser la réussite des élèves des classes préparatoires aux concours d'entrée aux autres grandes écoles militaires.

Depuis 70 ans, les élèves de l'Ecole des pupilles de l'air ont la chance de bénéficier d'un enseignement de haut niveau prodigué par des professeurs motivés, de grande qualité. De même, l'attention de tous les instants que manifestent les éducateurs, le soin particulier que porte l'ensemble du personnel chargé du soutien de la base, leur offre un cadre d'éducation privilégié.

Aujourd'hui, nous rendons hommage à l'ensemble des femmes et des hommes qui se sont dévoués sans compter, au fil des années, avec comme seul objectif l'épanouissement total des jeunes gens et des jeunes filles qui leur ont été confiés. Plus que le seul enseignement, la notion d'éducation prend ici, dans cette institution, une dimension particulière, compte tenu du temps qui est consacré aux élèves et de l'intérêt permanent qui leur est porté.

S'il est un but essentiel de l'Ecole dos Pupilles de l'Air, c'est bien l'apprentissage du respect des valeurs fondamentales, qui forgeront des femmes et des hommes responsables, attentifs aux autres, prêts à aborder l'avenir avec confiance.

Cadres civils et militaires, comme vos prédécesseurs, au long de ces 70 années, vous accomplissez au quotidien une tâche remarquable, au service de l'éducation de nos enfants. La richesse de la formation dispensée dans cette école dépend de ce mélange subtil de sensibilités, de cultures et d'expériences que procure cette proximité exceptionnelle entre les professeurs détachés de l'Education nationale, les militaires de L'Armée de l'Air et les civils de la défense.

Élèves de l'Ecole des Pupilles de l'Air, Pipins, selon la dénomination affectueuse que la tradition vous a donnée, sachez vous imprégner de l'esprit de cette institution pour vous préparer à faire face aux défis que vous aurez à relever. Aussi, n'oubliez jamais la devise de votre Ecole « À plus Noble, plus Haut » ! Qu'elle vous inspire dans tous les actes de votre vie !

A PARIS, le 20 mai 2011

Le Général d’Armée Aérienne Jean-Paul Paloméros

Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air

 

 

 

16h00       La cérémonie au sol se terminait et une Marseillaise magistralement interprétée par les élèves des classes préparatoires, provoquait une grande émotion parmi tous les participants.

Clôturant la commémoration, une patrouille de trois planeurs survolait l’école en basse altitude et grande vitesse tandis qu’un parachutiste du club de l’EPA larguait une flamme aux couleurs des 70 ans, aux pieds des autorités.

Après le discours chaleureux du chef d’état major et le rafraîchissement, chacun put s’entretenir avec les élèves et les jeunes anciens ayant intégré une école militaire, fiers de leur uniforme d’officier tout neuf.

 

Ecole des pupilles de l'Air - 2011   Ecoledes Pupilles de l'Air - 2011   Ecole des Pupilles de l'Air - 2011

 

17h00       La colonelle BOUNY commandant regroupait tous les anciens au cinéma pour un exposé très clair et concis sur l’EPA en 2011, puis le général LANTHOINNETTE président de l’AEPA faisait un exposé sur l’association des anciens élèves.

 

Colonelle BOUNY et Général PALOMÉROS

 

Après le dîner au mess :       Les participants  qui par cars qui par voitures se retrouvaient à l’église Saint Jean de Grenoble face à l’ancienne école (nouvelle séquence émotion… ) pour assister au concert public donné par les Cuivres de la Musique de l’Air de Paris. En préambule la chorale des classes préparatoires interprétait quatre extraits du programme qu’elle avait produit à la chapelle de l’école dans la matinée, provoquant l’enthousiasme et de chaleureux applaudissements mérités.

 

Ecole des Pupilles de l'Air - 2011

 

 

 

 

Dimanche 22 mai

 

Meeting aérien de Grenoble - 2011   Meeting aérien de Grenoble - 2011

 

Il y avait foule sur l’aéroport de GRENOBLE-ISÈRE à Saint Etienne de Saint Geoirs, pour assister au meeting aérien. Un plateau très riche d’avions variés où anciens et modernes occupaient tour à tour le ciel Dauphinois. Ses points forts furent sans conteste : la présentation du RAFALE et le show de la Patrouille de France. Les élèves en uniforme furent mis à l’honneur à plusieurs reprises, sous le commandement du lieutenant colonel BORDÈRE, commandant en second l’école, en se manifestant devant la foule notamment lors de l’atterrissage des parachutistes et au retour au parking de la PAF.

Ces deux journées furent une réussite pour tous grâce à l’organisation de grande qualité de la colonelle BOUNY et de son personnel qui ont réservé à  chacun un accueil très apprécié particulièrement par les anciens de la première promotion de l’EPA et de la MDA.

 

Merci à mon camarade de promotion (1955) le Général Guy Lanthoinnette (*)

Président de l’Association des Anciens Elèves

pour m’avoir fourni tous les documents ayant permis la rédaction de cette page

F-X- Bibert – 2012

(*) Voir au bas de cette page

 

Meeting aérien de Grenoble - 2011

 

 

 

 

 

Hommage au Général Guy LANTHOINNETTE

1943 - 2013

 

 

 

Général Guy LANTHOINNETTE

 

 

La carrière très atypique de Guy LANTHOINNETTE est superbe : matricule « 378 » de la promotion 1955 de l’Ecole des Pupilles de l’Air en sixième, engagé volontaire dans l’Armée de l’Air en 1961, il est adjudant en septembre 1970, aspirant en octobre 1970...et Général de Brigade Aérienne le 1er janvier 2000.

Il est décédé le 18 juin 2013, l’année de ses 70 ans...

Il a été un Président de l’Association des Anciens élèves particulièrement disponible et efficace de 2006 à 2012.

Depuis 2014 la place principale du site de l’Ecole des Pupilles de l’Air de Montbonnot porte le nom de « Place d’armes Général Guy Lanthoinnette ».

 

EPA - "Place d'Armes Général Guy LANTHOINNETTE"

 

En 2005, il avait été le principal artisan des retrouvailles de la quasi-totalité des ses camarades « pipins » de l’EPA, entrés comme lui en sixième en 1955, où il passèrent ensemble et en internat militaire le cap mémorable de l’enfance à l’adolescence, pour se retrouver bien armés pour leur vie d’adulte...

Pour ceux avec qui il n’était pas resté en relation depuis la sortie de l’école, il se présenta ainsi sur une feuille 21 X 29,7 :

 

Juillet 1961, paquetage rendu à l’Ecole des Pupilles de l’Air où je viens d’y passer 6 ans, j’ai 18 ans et je cours vers le bureau d’engagement de l’Armée de l’Air, le plus proche....

Depuis 1952, je souhaite être aviateur… et je le serai…

Du galon rouge aux étoiles :

Engagé en 1961 au titre de mécanicien radio bord, car malgré mes efforts je ne parviens pas à être pilote (raisons conjoncturelles : fin de la guerre d’Algérie)

Casquette de Général de Guy LanthoinnetteDébut de carrière de sous officier, jusqu’à adjudant .Poursuite des études en solo et réussite du concours d’entrée à Salon de Provence… (promotion 1970 de l’École Militaire de l’Air)

Je deviens officier, contrôleur de circulation aérienne (l’une des rares spécialités qui permet quand même de voler… J’en profiterai largement sur T-33, Mirage III B, Mirage 2000, F1 B, Jaguar et Fouga, en effectuant près de 1500 heures de vol).

Divers postes au fil d’une carrière émaillée de mutations : au Bourget, à Nîmes, Rochefort, Nancy, Salon de Provence, Toulouse, Cazaux, Tours, Nancy, Paris, Dijon, Metz, Reims, Saint-Dizier, pour finir naturellement à l’Etat Major. Durant ces multiples affectations j’ai pu effectuer quelques opérations (Première Guerre du Golfe, Rwanda, Bosnie, etc…) et m’éclater en responsabilités variées.

Après 39 ans de service, j’ai quitté l’uniforme, en janvier 2000, ma casquette étoilée sous le bras et de fabuleux souvenirs plein la tête.

Depuis la retraite :

Je me suis installé comme consultant en matériel logistique et j’ai des contrats avec plusieurs entreprises dont CEGELEC, CS et TOTAL. Et j’enseigne une unité de valeur (logistique appliquée) à des Masters en management sportif de l’Université Technologique de Troyes.

Hobbies :

L’aviation, l’aviation, l’aviation…au grand dam de mon épouse, et des enfants…

Son histoire ; Je participe à la vie de 7 associations diverses, à caractère historique, concernant l’aviation.

Les figurines d’aviateurs, que je crée, modifie et peint ; j’en ai déjà plus de 300, exposées dans mon bureau musée…

Le sport ?.Je n’en ai pas fait mon hobby principal, loin s’en faut ; les cross le long du Drac à l’EPA ne m’ont pas vraiment motivé… Pourtant, je pratique gentiment le ski, et parfois le vélo, quand mes petits fils réussissent enfin à m’extirper de mon bureau atelier… A l’occasion, et toujours avec mes petits fils et mon fils, je taquine le cerf volant et l’aile volante.

L’EPA reste le socle de ma vie, je lui dois tout, et suis fier d’être un Pipin

Figurine de "Pipin" - Guy LANTHOINNETTE  

« Pipin un jour, Pipin toujours…. »

 

 

 

 

Liens

Site personnel de François-Xavier Bibert

 

Ecole des Pupilles de l’Air – Le cinquantenaire de la promotion 1955

 

Plaquette de présentation de l’EPA en 1960

 

Cartes postales du Boulevard Joseph Vallier

 

Hommage à l’E.P.A de Gérald Lefebvre

 

 

 

2016 – La tombe du général Guy Lanthoinnette

Photographie Micheline Lanthoinnette