Les Hommes du Groupe de Chasse GC III/6

Page d’accueil du site de François Xavier Bibert

 

 

 

HISTORIQUE DU GROUPE DE CHASSE 3/6

CAMPAGNE DE France

( 2 septembre - 25 juin 1940 )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note du transcripteur

 

L’Historique du Groupe GC III/6 pendant la Campagne de France, rédigé à une date indéterminée est un document dactylographié, de 20 pages numérotées de 1 à 19 dont 6 pages d’annexes (page de titre non numérotée), reproduit ici, aux fautes d’orthographe et de frappe près , strictement dans sa mise en page et sa forme originales.

 

Très mal jugé par le « Service des Archives » de l’Armée de l’air à sa réception (« aride, dans valeur historique, sans analyse, manque de pièces annexes… »), une deuxième mouture a été refaite plus tard, sans grand changement, mais en 9 pages de texte plus denses et sans beaucoup d’annexes supplémentaires !!!

 

On trouvera ci-dessous la version originale, et à la suite, la seconde version (après septembre 1942 ?) faisant apparaître en couleur les modifications apportées.

 

On peut penser qu’il y a du avoir quelques « toussotements », voire des « étranglements » au « Service des Archives » à la réception de la seconde mouture, du fait qu’elle ne répondait en aucune manière aux critiques formulées… !

 

Cependant, les divergences entre les deux versions :

1) sur la journée aux 5 victoires de LE GLOAN, le 15 juin 1940,

2) sur la soirée du 24 juin où le Capitaine STEHLIN et une partie (grande ou petite ?) du Groupe a atterri « à cause d’un providentiel vent de sable » à Constantine alors que les autres pilotes étaient déjà à Morsott…

ajoutées à celles des deux livres de marche des escadrilles, et après avoir lu en outre les mémoires de Paul STEHLIN de 1964 et le témoignage fait dans les années 1990 par Michal CWYNAR, conduisent à se poser quelques questions qui mériteraient sans doute d’être approfondies par de vrais historiens, ce que je ne suis pas…

 

La deuxième mouture se poursuit par une page énumérant les événements marquants de fin juin 1940 à mars 1941, 11 pages pour l’historique de la Campagne du Levant (mi mai - mi juillet 1941) et une dernière page pour les faits marquants de juillet 1941 à septembre 1942, non retranscrites dans ce présent document.

 

François-Xavier Bibert (09/2008)

 

 

 

 

 

PREMIÈRE MOUTURE

 

 

 

COMMANDEMENT SUPERIEUR DE L’AIR

-------------------------------

COMMANDEMENT DE L’AIR EN

         ALGERIE

-------------------------------

GROUPEMENT MIXTE N0 26

-------------------------------

GROUPE DE CHASSE N 3/6

-------------------------------

    N°_________/

 

 

 

SOMMAIRE DE L’HISTORIQUE DU
GROUPE DE CHASSE 3/6

-:-:-:-:-:-

I    - Situation des Pilotes le 2 septembre 1939.

II   - Différents stationnements du Groupe entre le 2/09/1939 et le 25/6/1940.

III  - Résumé de l’activité du Groupe entre le 2/09/1939 et le  25/6/1940.

IV   - Gains et pertes en personnel entre le 2/09/1939 et le 25/6/1940.

V    - Situation des Pilotes le 23 Juin 1940.

VI   - Tableau global des victoires du Groupe.

VII  - Tableau des victoires de chaque Pilote.

VIII - Citations collectives du Groupe (pour mémoire)

 

 

-:-:-:-:-:-

Le Groupe de la 6ème Escadre de chasse naquit à CHARTRES le 1er Mai A939, de l’accroissement insuffisant des Unités de défense légère.

Cadres, Pilotes, mécaniciens, hommes et matériel furent prélevés dans les groupes aînés de la 6° Escadre et dans les Groupes Voisins de la 2° Escadre qui léguèrent au 3/6, avec une âme beauceronne, un puissant goût de traditions sous le haut parrainage du Général PINSARD.

Le jour même de la création officielle du Groupe, tous les pilotes enfourchaient leurs M.S. 406, effectuèrent un vol symbolique dans le ciel chartrain.

Le P.N., le même à la mobilisation, en Champagne ou dans le Nord est le suivant :

 


…/…

 

 

 

 

 

- 2 -


 

I. SITUATION DES PILOTES LE 2 SEPTEMBRE 1939

 

 

Capitaine          de PLACE           Commandant de Groupe

       "           CHAINAT            Adjoint au Cdt de Groupe

Lieutenant         JACOBI             Cdt la 5° Escadrille

S/Lieutenant       MARTIN             5° Escadrille

       "           COLONGE                  "

       "           SALAUN                   "

       "           DE ROUFFIGNAC            "

Sgt.Chef           LE GLOAN                 "

       " "         GOUJON                   "

       " "         CHARDONNET               "

       " "         KULING                   "

Sergent            MEZRTZISEN               "

       "           LAURENT                  "

Lieutenant         GUERRIER           Cdt la 6° Escadrille

         "         LEGRAND            6° Escadrille

S/Lieutenant       STEUNOU                  "

Sgt. Chef          DIAZ                     "

       " "         LE GUENNEC               "

       " "         ROUSSEL                  "

Sergent            GROSDEMANCHE             "

       "           GAUTHIER                 "

 

-=-=-=-=-

 

Soit au total

         10 officiers Pilotes

         11 S/Officiers "

 

…/…

 

 

 

 

- 3 -


 

 

II. DIFFERENTS STATIONNEMENTS DU G.C. 3/6 ENTRE LE 2 SEPTEMBRE 39 et le 25 JUIN 1940

 

( Du 2 Septembre 1939 au 25 Juin 1940, l’adresse Postale du G.C. 3/6 est le S.P. 814 )

 

- Jusqu’au 28 Août 1939 -                     CHARTRES

          (Groupe mis en garde)

 

- du 28 Août au 4 Septembre 1939 -            VILLACOUBLAY

          (en couverture de Paris)

 

- du 4 Septembre 1939 au 16 Novembre 1939 -   BOUILLANCY

          (en dispositif de DAT de la Région Parisienne - Couv S/alerte)

 

- du 15 Novembre 1939 au 30 Avril 1940 -      WEZ-THUISY

          (en DAT - Couverture à priori - Couverture s/alerte) - Renfort de chasse d’armée)

 

- du 30 Avril 1940 au 20 Mai 1940 -           CHISSEY

          (en DAT - Couverture aux coups de DIJON, de GRAY, de da SAONE)

 

- du 20 Mai 1940 au 31 Mai 1940 -             COULOMMIERS

          (DAT et Chasse d’Armée)

 

- du 31 Mai 1940 au 18 Juin 1940 -            LE LUC

          (DAT de Toulon et du S.E. coopération avec Amirauté)

 

- du 2 Juin au 5 Juin 1940 -                  VALENCE

          (DAT de la vallée du Rhône avec une escadrille détachée)

 

- du 18 Juin 1940 au 20 Juin 1940 -           PERPIGNAN

          (regroupement de la Chasse)

 

- du 18 juin 1940 au 24 juin 1940 -           ALGER

          (Mouvement vers l’A.F.N.)

 

- du 24 Juin 1940 au 12 Juillet 1940 -        CONSTANTINE

          (desserrement)

 

…/…


 

 

 

- 4 -


 

III - HISTORIQUE RESUME DU GROUPE

      ===========================

 

               27 Août 1939

Mise en garde du Groupe qui est encore à Chartres à cette date.

 

               28 Août 1939

Mesure de desserrement et départ pour VILLACOUBLAY de dix neuf MS.406 et deux POTEZ63 - Par manque de Pilotes le Groupe laisse sept appareils dans son hangar.

 

               29 Août 1939

Le Groupe s’installe à Bois-Rocher, éparpille ses avions et commence un bref séjour aux portes de Paris.

 

               2 Septembre 1939

La mobilisation générale, ramène intempestivement au Groupe les Sous-Lieutenants MARTIN et De ROUFFIGNAC qui l’avaient déserté depuis trois semaines dans l’espoir de partir pour SAÏGON.

 

               3 Septembre 1939

Déclaration de guerre contre l’Allemagne à 15h00.

 

               4 Septembre 1939

Le Groupe inclus dans le dispositif de D.A.T. de la capitale est déplacé de VILLACOUBLAY à BOUILLANCY (Seine & Oise)

 

               5 Septembre 1939

Premières missions de Guerre du Groupe sous la forme de couvertures à priori contre d’hypothétiques vagues de bombardiers. 11 h 35 de vol dans la journée.

 

               12 septembre 1939

Arrivée du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE, affecté à la 6° Escadrille.

 

               15 Septembre 1939

Visite du Général PINSARD Commandant le Groupe de Chasse N°21.

 

               26 Septembre 1939

Visite du Général d’HARCOURT, Inspecteur Général de la Chasse.

 

               30 Septembre 1939

Le Sergent GROSDEMANCHE fait une perte de vitesse fans une prise de terrain et accidente son appareil, grièvement blessé il est transporté à l’Hôpital de SENLIS.


 

…/…


 

 

 

- 5 -


 

               3 Octobre 1939

Le Sergent LAURENT atterrissant à la tombée de la nuit se pose trop long, capote brutalement après deux loopings à l’envers et s’en tire sans mal.

 

               17 Octobre 1939

Arrivée de l’Adjudant LE TALLEC et du Sergent Chef LAMAZOU affectés à la 5° Escadrille.

 

               19 Octobre

Arrivée du Sergent Chef BOYMOND affecté à la 6° Escadrille.

 

               21 Octobre 1939

Arrivée du S/Lieutenant VILLEMIN, de l’Adjudant JAPIOT et du Sergent PIMONT affectés à la 6° Escadrille.

 

               23 Octobre 1939

Arrivée de l’Aspirant BERTRAND affecté à la 6° Escadrille.

 

               27 Octobre 1939

Prises d’Armes pour la lecture de l’Ordre du jour du Général GAMELIN ‑ Commandant en Chef.

 

               3 Novembre 1939

Arrivée du Lieutenant BERNACHE - ASSOLLANT affecté à l’E.M. du Groupe.

               Du 4 Septembre au 15 Novembre 1939 le Groupe assure la protection de Paris, poursuit  l’instruction des jeunes Pilotes et l’entraînement des équipages mais vole peu en raison des conditions météo qui sont fréquemment mauvaises.

 

               15 Novembre 1939

Le Groupe intégré dans le Groupement de Chasse n°24 est déplacé de BOUILLANCY à WEZ-THUISY.

 

               23 Novembre 1939

Première victoire du Groupe.

La patrouille du sergent Chef LE GLOAN et du Lieutenant MARTIN prend en chasse su DO 17 au dessus de REIMS à 13h00 et le descend après 20 minutes de combat à BRAS sur Meuse près de Verdun. L’avion du Lieut. MARTIN reçoit 8 balles, celui du Sgt. Chef LE GLOAN. 1 Balle.

Le soir au dîner la patrouille victorieuse est fêtée dans l’intimité de la « Case ».

 

               25 Novembre 1939

Premier deuil du Groupe.

La patrouille de l’Adjudant LE TALLEC et du Sgt.Chef LAMAZOU


 

…/…


 

 

 

- 6 -

 


Rentrant de mission, par épais brouillard, percute le sol à SUIPPES.

 

                    28 Novembre 1939

Obsèques de l’Adjudant LE TALLEC et du Sgt-Chef LAMAZOU à MOURMELON.

 

               4 Décembre 1939

Le Sgt-Chef ROUSSEL, part malade en permission et ne reviendra pas au Groupe.

 

               6 Décembre 1939

Arrivée du Sergent De GERVILLIERS, affecté à la 5° Escadrille.

 

               7 Décembre 1939

Prise d’Armes sur le terrain au pied du Mont Cornillet.

Le Capitaine De PLACE passe le Commandement du Groupe au Commandant CASTANIER.

 

               8 Décembre 1939

Réunion à « La Case » pour le Dîner d’adieux du Capitaine De PLACE.

 

               12 Décembre 1939

Visite de Monsieur LAURENT-EYNAC accompagné du Général d’Astier, commandant la Z.O.A.N.

 

               13 Décembre 1939

Visite du Feld MARSCHAL Commandant l‘Aviation Britannique.

Exhibitions très réussies :

du Sergent-Chef GOUJON sur Morane 406

du Capitaine ACCART dur Curtiss P36

de l’Adjudant KULLING sur Potez 631

 

               24 décembre 1939

Mistresse James, marraine du Groupe, organise un arbre de Noël à SILLERY. Le Colonel ETIENNE fait radio-diffuser cette soirée suivie d’une messe de Minuit en l’église de WEZ et d’un souper froid à « La Case »

               28 Décembre 1939

Visite de la Commission sénatoriale.

 

               1° Janvier 1940

L’an nouveau débute sous de durs auspices, neige et température sibérienne.

 

               8 Janvier 1940


 

…/…


 

 

 

- 7 -

 


Arrivée du Capitaine TAVERS affecté à l’E.M. du Groupe.

 

               11 Janvier 1940

La patrouille du Lieutenant GUERRIER avec le S/Lieutenant VILLEMIN et le Sgt.Chef BOYMOND part en chasse d’armée renforcer le G.C. 3/3 de TOUL - OCHEY - Tout le Groupe pense le rejoindre bientôt.

 

               13 Janvier 1940

Visite de Monsieur Guy la CHAMBRE, Ministre de l’Air accompagné du Général VUILLEMIN.

 

               14 Janvier 1940

Retour de la patrouille détachée du G.C. 3/3 et déception pour les autres chasseurs avides de combats.

 

               1° Février 1940

Promotion au Grade de Capitaine des deux Lieutenants, Commandant d’Escadrille.

 

               3 Février 1940

Prise d’Armes sobre et solennelle pour la remise des Insignes de Grand Officier de la Légion d’Honneur au Général d’ASTIER par le Général VUILLEMIN et la Croix de Guerre du Lieutenant MARTIN au Sgt-Chef LE GLOAN du Groupe. Une cinquantaine de décoration ont été remises ce même jour.

 

               15 Février 1940

Désireux de donner un insigne à chaque Escadrille le Commandant de Groupe avait accepté toutes les suggestions propositions et projet.

Le choix est alors arrêté sur le masque féroce pour la 5° Escadrille et sur la masque souriant pour la 6° escadrille.

« Comédiante et tragédiante, tutta la Caccia » diront plus tard les Italiens au passage du Groupe à RHODES.

 

               16 Février 1940

La patrouille de l’Adjudant DIAZ et du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE décolle à vue sur un Heinkel 111 survolant SEPT SAULX à 7.000 mètres.

A plein moteur mais avec une vitesse insuffisante, les MS 406 sont distancés.

 

               2 Mars 1940

Seconde victoire du Groupe.

La patrouille du Sgt.Chef LE GLOAN et du Lieutenant MARTIN, attaque un DO 17, le poursuit en rase-mottes ; le harcèle par des passes 3/4 arrière et l’abat à BOUZONVILLE. L’appareil du Sgt-Chef LE GLOAN a huit balles dans la queue.

 

               6 Mars 1940


 

…/…


 

 

 

- 8 -

 


Arrivée du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE (Erreur : lire MENNEGLIER) et du Sergent MAIGRET affectés à la 6° Escadrille. Arrivée du S/Lt CAVAROZ et des Sergents HARDOUIN et TRINEL affectés à la 5° Escadrille.

 

               24 mars 1940

Ouverture du foyer du Soldat organisé sur le terrain de WEZ par le Groupe.

Le Lieutenant ASSOLLANT part pour Madagascar par avion ; il va jeter l’oeil du maître sur « sa ligne »

 

               29 Mars 1940

Arrivée du Capitaine SULERZYCKI, des Sous-Lieutenants RYCHLICKI et KAWNICK, formant une patrouille aux couleurs polonaises. Le Capitaine CHAINAT, le Lieutenant MARTIN, le Sergent Chef GOUJON les accompagnent de Lyon à WEZ-THUISY. Patrouille affectée à la 5° Escadrille.

 

               5 Avril 1940

Arrivée du Sergent BOUIN affecté à la 6° Escadrille.

 

               7 Avril 1940

LA patrouille du Lieutenant LEGRAND et su Sgt. BOUIN rencontre au Sud-Ouest de MEZIERES, neuf Messerschmitt 110 protégeant deux DO 17, et prend l’initiative du combat. Deux Messerschmitt 110 sont retrouvés complètement détruits au sol, mais une patrouille du G.C. 1/5 qui survolait le charnier, revendique ces victoires.

 

               11 Avril 1940

La patrouille Sergent-Chef BOYMOND, S/Lieutenant STEUNOU abat en beauté un DO17 à quelques kilomètres du terrain de WEZ.

La patrouille du  S/Lieutenant VILLEMIN avec les Sergents MAIGRET et PIMONT, fait une attaque de grand style sur un Heinkel 111 et l’abat à AMIFONTAINE.

 

               12 Avril 1940

Arrivée du Sergent GABARD, affecté à la 6° Escadrille.

 

               26 Avril 1940

La patrouille de l’Adjudant DIAZ et du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE prend en chasse un DO-17 au-dessus de MOURMELON et par un plafond de 50 mètres le poursuit et le mitraille sans succès jusqu’à SAINTE-MENEHOULD.

 

               30 Avril 1940

Le Groupe placé dans le Groupement de Chasse n023 se déplace à CHISSEY et est remplacé à WEZ THUISY par le G.C. 1/4.

 

               8 Mai 1940


 

…/…


 

 

 

- 9 -

 


La patrouille Capitaine JACOBI, Sous-Lieutenant SALAUN et CAVAROZ, poursuit un DO 17 qui se dérobe dans les nuages. Retour de Madagascar du Capitaine ASSOLLANT (promu en date du 15 Mars 1940) accompagné de Madame ASSOLLANT conductrice d’une voiture sanitaire.

 

               10 Mai 1940 à 6 heures 05

LA patrouille Adjudant JAPIOT, Sgt GABARD prend contact avec six Heinkel 111 entre SAINT JEAN de LOSNE et DIJON, attaque les deux équipiers de queue et rompt le combat faute de munitions. Un moteur d’un Heinkel 111 dégage d’abondantes fumées noirâtres.

 

               10 Mai 1940 - 4 heures 30

LA patrouille, Adjudant DIAZ, Sous-Lieutenant CAPDEVIOLLE prend en chasse un Heinkel 111 près de DOLE, le poursuit, canons enrayés, sur 30 kms et l’abandonne à bout de munitions.

 

               10 Mai à 7 heures 35

La patrouille du Sgt-Chef BOYMOND, Sgt GAUTHIER abat rapidement un DO 17 à portée de fusil de la piste.

Trois parachutistes dont un en torche évacuent l’épave.

 

               10 Mai 1940 à 14 heures 55

La patrouille Adjudant GOUJON, S/Lieutenant CAVAROZ, Sgt HARDOUIN attaque par l’arrière un peloton de Heinkel 111. Le dernier équipier du peloton, touché lâche des fumées mais conserve sa position auprès de ses camarades qui ont ralenti.

L’Adjudant GOUJON saute en parachute de son avion en feu et tombe dans la forêt de CÎTEAUX.

Le Sergent HARDOUIN saute en parachute de son avion désemparé et se fait malmener au sol par des civils.

 

               11 Mai 1940 à 8 heures 35

La patrouille double Adjudant LE GLOAN, Sergents TRINEL et de GERVILLIER, Capitaine JACOBI, S/Lieutenant SALAUN et CAVAROZ rencontre à 6000 mètres, (Oubli : au dessus) de GREY seize Heinkel 111.
Deux avions ennemis sont touchés.

Un (Oubli : 3°) est descendu à 6kms Nord Ouest de BESANÇON.

 

               11 Mai 1940 à 18 heures

La patrouille Adjudant GOUJON, Lieutenant MARTIN, D/Lieut. COLONGE rencontre un peloton de quatre Heinkel 111.

Deux avions ennemis sont touchés.

Trois avions amis sont descendus.

Le Lieutenant MARTIN et COLOGNE quittent leur avion en flammes.

L’Adjudant GOUJON dont l’avion est durement atteint se pose à BROYE-les-PESMES.

 

               12 Mai 1940


 

…/…


 

 

 

- 10 -

 


Arrivée du Capitaine STEHLIN, affecté à l’E.M. du Groupe.

Arrivée du S/Lieutenant SATGE, affecté à la 6° Escadrille.

 

               14 Mai 1940 à 9 heures

La patrouille du Sgt.Chef BOYMOND et de s/Lieut. STEUNOU s’attaque à trois Heinkel 111.

Le Sgt.Chef BOYMOND ne rentrera pas.

 

               14 Mai 1940 à 11 heures.

La patrouille des Sous-Lieutenant VILLEMIN et SATGE attaque un Heinkel 111 au N.E. de GRAY.

Bien que ses deux moteurs laissent deux traînées noires, l’avion ennemi repasse le Rhin à MULHOUSE.

 

               14 Mai 1940 à 11 heures 40

La patrouille Adjudant LE GLOAN, Sergents de GERVILLIER et TRINEL, à laquelle s’est joint le S/Lieut STEUNOU, attaque un Heinkel 111 -(qui rentrait isolément d’une mission de bombardement)- et l’abat, après 10 minutes de combat, au val d’Ajol au Nord de LUXEUIL.

 

               16 Mai 1940

Prise d’Armées sur la piste de CHISSEY - Le Général ODIC remet la Légion d’Honneur au Lieut. MARTIN, la Médaille Militaire à l’Adjudant le GLOAN, la Croix de Guerre aux Lieutenant LEGRAND, S/Lieutenant VILLEMIN et Sgt. MAIGRET. Du 16 au 20 Mai décollages sur alerte, recherches infructueuses.

 

               19 Mai 1940

Obsèques du Sergent Chef BOYMOND à DIJON.

 

               20 Mai 1940

Le Groupe mis à la disposition du G.Q.G. se déplace de CHISSEY à COULOMMIERS.

 

               21 Mai 1940

Le Groupe fournit de 16 heures 30 à 17h 10 une patrouille triple en couverture aux coups du secteur SAINT-QUENTIN-CAMBRAI. A 2000 mètres, altitude prescrite, les Morane sont accueillis par une D.C.A. très nourrie d’abord, par des patrouilles de Messerschmitt 109 ensuite. Nos patrouilles se disloquent en engagent des tournois tournoyants.

Bilan :  - Le S/Lieutenant SALAUN est blessé et fait prisonnier ;

         - Le Sergent de GERVILLIER est tué.

         - Le S/Lieutenant CAVOROZ blessé au pied parvient à poser son avion criblé d’éclats à CLAYE-SOUILLY.

         - L’Adjudant GOUJON et le Lieutenant MARTIN rentrent au terrain avec leurs avions dûment perforés.

         - L’Adjudant DIAZ, dont la patrouille évoluait à 3 000m a des éclats de D.C.A. dans les plans.


 

…/…


 

 

 

- 11 -

 


                                      22 et 23 Mai 1940

Décollages sur alerte.

 

               24 Mai 1940 à 13 heures

La patrouille triple, constituée par des pilotes des deux escadrilles, couvre aux coups la région de CAMBRAI à 2500 m. et attaque un peloton de neuf DO 17.

LA chasse ennemie ne permet pas de poursuivre le combat en intervenant sévèrement.

Le Commandant CASTANIER est tué à la tête de son Groupe.

Le S/Lieutenant COLONGE ne rentre pas.

 

               25 Mai 1940 à 6 heures 20

La patrouille double du Capitaine CHAINAT avec les Lieut. LEGRAND, DE ROUFFIGNAC, CAPDEVIOLLE, RICHLICKY, l’Adjudant DIAZ et le Sergent Chef LE GUENNEC assurant une couverture aux coups de CAMBRAI, attaque un peloton de vingt quatre Heinkel 111, protégé par dix-huit Messerschmitt 110 et une formation de Messerschmitt 109.

L’Adjudant DIAZ revient avec un avion particulièrement troué.

 

               25 Mai 1940 à 7 heures 50

La patrouille du Sous-Lieutenant VILLEMIN et du Sgt. MAIGRET décolle en couverture du terrain, découvre un DO 17 et l’abat dans nos lignes près de SOISSONS.

Le sous-Lieutenant VILLEMIN, légèrement blessé se pose dans les parages avec le feu à bord.

Le Sergent MAIGRET disparu ne rentrera pas.

 

               25 Mai 1940 à 11 heures 30

Le terrain de COULOMMIERS - modèle de camouflage - est bombardé par une cinquantaine de bombardiers Allemands. De nombreux entonnoirs ulcèrent la piste, neuf avions sont détruits ou brûlés, un hangar est démoli, un mécanicien est tué (un armurier en fait), quelques autres blessés, la remorque armurerie est pulvérisée.

 

               25 Mai 1940 à 20 heures

En « raclant les fonds de tiroirs », le Groupe ne pouvait alimenter que quatre avions bons de guerre en cette fin de journée néfaste.

Le Capitaine STEHLIN assure le Commandement du Groupe « Casus morti »

 

               26 Mai 19340

Une patrouille composée de l’Adjudant GOUJON, Sergent-chef LE GUENNEC, Sergents GAUTHIER et PIMONT, S/Lieutenant STEUNOU, disposée en rangs d’ognons, accompagne l’avion présidentiel contenant la précieuse personne de Paul REYNAUD jusqu’à la côte et pendant 7 minutes au-dessus de la Manche.

 

               27 Mai 1940


 

…/…


 

 

 

- 12 -

 

Le Capitaine GUERRIER aperçoit un Heinkel 126, l’attaque et… trahi par ses armes, ne tire pas.

 

               31 Mai 1940

Le Général d’HARCOURT décide de faire transformer le Groupe sur Dewoitine tout en le plaçant à la disposition de l’Armée des Alpes.

A cet effet le Groupe se déplace de COULOMMIERS au LUC, via LYON.

 

               2,3,4 Juin 1940

Une patrouille triple de MS 406 est détachée à Valence où elle assurera la couverture aux coups de la Vallée du RHÔNE.

 

               5 Juin 1940

Retour de cette patrouille, bredouille au Luc.

 

               9 Juin 1940

Prise d’Armes « in mémoriam » Commandant CASTANIER mort au champ d’honneur.

 

               10 Juin 1940

Prise d’Armes au terrain, le Capitaine CHAINAT remet la Croix de Guerre au Capitaine STEHLIN

 

               11 Juin 1940

Le Groupe perçoit ses premiers Dewoitine 520 à TOULOUSE où il laisse ses vieux Morane.

 

               13 Juin 1940

Les Dewoitine sont triomphalement mis à l’épreuve.

La patrouille Adjudant LE GLOAN et GOUJON, trouve deux Savoia (Erreur : Fiat) à la verticale de la rade d’HYERES, les terrifie puisqu’ils s’enfuient à tire d’ailes, descend le premier à AGAY et abat le second en mer au large des îles LERINS.

 

               15 Juin 1940

Deux patrouilles légères Adjudant LE GLOAN - Capitaine ASSOLLANT et Capitaine GUERRIER, S/Lieutenant CAPDEVIOLLE décollent sur alerte.

Vingt Fiat CR 42 attaquent le terrain du LUC à la mitrailleuse en organisant une noria en piqué, et atteignent quatre monoplaces et un Loockeed de la R.A.F.

L’Adjudant LE GLOAN qui passait par là, en descend trois entre Saint-Tropez et Sainte MAXIME, dont un en collaboration avec le Capitaine ASSOLLANT, et en désarçonne deux autres sur VIDAUBAN.

 

               18 Juin à 14 heures

Le Groupe reçoit l’ordre de se rendre à PERPIGNAN LA SALANQUE.A 18 heures le Groupe se pose à LA SALANQUE venant du LUC.


 

…/…


 

 

 

- 13 -

 

               20 Juin 1940

Le Groupe reçoit l’ordre de rejoindre ALGER - MAISON - BLANCHE pour participer à des opérations éventuelles.

Les pilotes branchent les réservoirs supplémentaires, parachèvent les pleins et se posent au grand complet à MAISON-BLANCHE vers 13 heures.

 

               23 Juin 1940

Signature de l’Armistice.

 

               24 Juin 1940

Le Groupe doit desserrer à MORSOTT dans le Sud Est Algérien.

En route la majorité des équipages surpris par un vent de sable se posent à CONSTANTINE le 28 juin 1940.

Les six apatrides de la patrouille polonaise, font leurs adieux aux équipages du Groupe de Chasse 3/6, et regagnent un centre de regroupement des combattants polonais.

 

               25 juin 1940

Les Dewoitine 520, semblent immobilisé pour longtemps et sont précautionneusement mis à l’abri dans les hangars d’Oued HAMININE.

 

- :- :- :- :- :- :- :- :-


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

…/…


 

 

 

- 14 -

 

IV. GAINS ET PERTES EN PERSONNEL ENTRE LE 2 SEPTEMBRE 1939 ET LE 25 JUIN 1940

---------------

 

(Par ordre chronologique)

1°/ GAINS

S/Lieutenant        CAPDEVIOLLE     le 12 Septembre 1939

Adjudant            LE TALLEC       le 17 Octobre   1939

Sergent-Chef        LAMAZOU         le 17    "      1939

   "     "          BOYMOND         le 19    "      1939

S/Lieutenant        VILLEMIN        le 21    "      1939

Adjudant            JAPIOT          le  "    "      1939

Lieutenant          ASSOLLANT       le  3 Novembre  1939

Sergent             DE GERVILLIER   le  6 Décembre  1939

Commandant          CASTANIER       le  7    "      1939

Capitaine           TRAVERS         le 28    "      1939

S/Lieutenant        MENNEGLIER      le  6 Mars      1940

Sergent             MAIGRET         le  "   "       1940

S/Lieutenant        CAVAROZ         le  "   "       1940

Sergent             HARDOUIN        le  "   "       1940

Sergent             TRINEL          le  "   "       1940

Capitaine           SULERZYCKI      le 29   "       1940

S/Lieutenant        RYCHLICKI       le 29   "       1940

   "     "          KAWNCK          le    "         1940

Sergent             BOUIN           le  5 Avril     1940

   "                GABART          le 12   "       1940

S/Lieutenant        SATGE           le 12 Mai       1940

Capitaine           STEHLIN         le  "   "       1940

Lieutenant          BAVANSKY        le 11   "       1940

Sergent             CYNAR           le 11   "       1940

Lieutenant          BERINSKY        le 11   "       1940

 

2°/ PERTES

Sergent   GROSDEMANCHE    blessé en service aérien      30 Septembre 1939

   "      LAURENT         Muté EOR                      5 0ctobre   1939

Adjudant  LE TALLEC       Tué par accident              15 Novembre  1939

Sgt.Chef  LAMAZOU         Tué par accident              "   "       1939

   "      ROUSSEL         malade depuis                 4 Décembre  1939

Capitaine DE PLACE        affecté G.P.M.                9   "       1939

Sgt.Chef  BOYMOND         tué en combat aérien          14 Mai       1940

S/Lieut   SALAUN          descendu, blessé, prisonnier  21   "       1940

Sergent   DE GERVILLIER   tué en combat aérien          "   "       1940

S/Lieut   CAVAROZ         descendu, blessé              "   "       1940

Cdt       CASTANIER       tué en combat aérien          24   "       1940

S/Lieut   COLONGE         descendu, prisonnier          "   "       1940

"   "     VILLEMIN        descendu, prisonnier          25   "       1940

Sergent   MAIGRET         tué en combat aérien          "   "       1940

Capitaine TRAVERS         muté                          18 Juin      1940

Sergent   BOUIN           malade depuis                 15   "       1940

Capitaine SULERZYCKI      centre regroupement polonais  24   "       1940

Lieut     BAVANSKY           "        "           "     "   "       1940

Lieut     BERINSKY           "        "           "     "   "       1940

S/Lieut   KAWNICK            "        "           "     "   "       1940

"   "     RICHLICKY          "        "           "     "   "       1940

Sergent   CWYNAR             "        "           "     "   "       1940

…/…


 

 

 

- 15 -

 

V. SITUATION DES PILOTES LE 23 JUIN 1940 - JOUR DE l’ARMISTICE

 

- :- :- :--  :- :- :- :- :- :-

(Par ordre chronologique)

 

 

Commandant (1)  STEHLIN              Commandant de Groupe

Capitaine       CHAINAT              Adjoint au Cdt de Groupe

                ASSOLLANT                "   "   "   "    "

 

Capitaine       JACOBI               Commandant la 5° Escadrille

Lieutenant      MARTIN               5° Escadrille

S/Lieutenant    DE ROUFFIGNAC        "      "

"      "        LE GLOAN             "      "

Adjudant        GOUJON               "      "

Sgt.Chef        CHARDONNET           "      "

 "  "           MERTZISEN            "      "

Sergent         HARDOUIN             "      "

   "            TRINEL               "      "

 

Capitaine       SULERZYCKI           Patrouille polonaise

Lieutenant      BAVANSKY                 "          "

    "           BERINSKY                 "          "

S/Lieut         KAWNICK                  "          "

"   "           RICHLICKY                "          "

Sergent         CWYNAR                   "          "

 

Capitaine       GUERRIER             Commandant la 6° Escadrille

Lieutenant      LEGRAND              6° Escadrille

S.Lieut         CADVEVIOLLE          "      "

"   "           MENNEGLIER           "      "

"   "           SATGE                "      "

Adjudant        JAPIOT               "      "

    "           DIAZ                 "      "

Sgt. Chef       LE GUENNEC           "      "

Sergent         PIMONT               "      "

    "           GAUTHIER             "      "

    "           GABARD               "      "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

(1) Note du transcripteur : Le Capitaine STEHLIN n’a été nommé Commandant que le 3 septembre 1940 : le premier historique du GC 3/6 a donc été rédigé après cette date.

 

 

 

- 16 -

 

VI. TABLEAU GLOBAL DES VICTOIRES DU GROUPE

 

- :- :- :--  :- :- :- :- :- :-

 

=========================================================================

  Dates           ! Avions abattus   ! Patrouille ou pilotes victorieux

                  !                  !

=========================================================================

23 Novembre 1939  ! 1 DO 17         ! Sgt.Chef LE GLOAN - Lieut MARTIN

                  !                  !

 2 Mars      1940 ! 1 DO 17         ! Sgt.Chef LE GLOAN - Lieut MARTIN

                  !                  !

 7 Avril     1940 ! 1 Messerschmitt  ! Lieutenant LEGRAND

                  ! 110              !

                  !                  !

11    "      1940 ! 1 DO 17         ! Sgt.Chef BOYMOND - S/Lt. STEUNOU

                  !                  !

11    "      1940 ! 1 Heinkel 111   ! S/Lt VILLEMIN - Sgt PIMONT

                  !                  ! Sgt MAIGRET

                  !                  !

10 Mai       1940 ! 1 DO 17          !Sgt.Chef BOYMOND - Sgt GAUTHIER

                  !                  !

10 "         1940 ! 1 Heinkel 111   ! Adj. GOUJON - Sgt HARDOUIN

                  !                  !

11 "         1940 ! 2 Heinkel 111   ! Adj. LE GLOAN - Sgt DE GERVILLIER

                  ! dont 1.......... ! en participation avec la patrouille

                  !                  ! Lieut LEGRAND, Sgt.Chef LE GUENNEC

                  !                  ! Sgt GABARD

                  !                  !

11 "         1940 ! 2 Heinkel 111   ! Lieut MARTIN - Lieut COLONGE

                  !                  ! Adj. GOUJON

                  !                  !

14 "         1940 ! 1 Junker        ! Lieut. KAWNICK

                  !                  !

14 "         1940 ! 1 Heinkel 111   ! S/Lt STEUNOU - Adj. LE GLOAN

                  !                  ! Sgt DE GERVILLIER - Sgt TRINEL

                  !                  !

25 "         1940 ! 1 DO 17         ! S/Lt VILLEMIN - Sgt MAIGRET

                  !                  !

13 Juin      1940 ! 2 Fiat BR 20    ! Adj LE GLOAN - Adj GOUJON

                  !                  !

15 "         1940 ! 1 Fiat BR 20    ! Adj.LE GLOAN - dont un en

                  ! 4 Fiat CR 42     ! participation avec le

                  !                  ! Capitaine ASSOLLANT

 

 

- :- :- :- :- :- :- :-


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

- 17 -

 

VII. TABLEAU DES VICTOIRES DE CHAQUE PILOTE.

     - :- :- :--  :- :- :- :- :- :- :- :- :-

 

1°/ S/Lieutenant LE GLOAN

 

    a) Seul - 4

       le 15 Juin 1940       1 Fiat BR 20 abattu au LUC

       le  "   "    "        3   "  CR 42    "    "  "

 

    b) en Collaboration - 8

 

       le 23 Novembre 1939   1 DO 17     abattu près de VERDUN

       le 2 Mars      1940   1 DO 17       "    à RAUZONVILLE

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 "    près de BESANÇON

       le 14  "       1940   1 Heinkel 111 "    près de LUXEUIL

       le 13 Juin     1940   2 Fiat BR 20  "    près de HYERES

       le 15  "       1940   1 Fiat CR 42  "    au LUC

 

2°/ Adjudant GOUJON

 

    a) en Collaboration - 5

       le 10 Mai      1940   1 Heinkel 111

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 "    près de BESANÇON

       le 13 Juin     1940   2 Fiat BR 20  "    près de HYERES

 

3°/ Lieutenant LEGRAND

 

  a) Seul - 1

       le  7 Avril    1940   1 Messerschmitt 110 abattu à STONE

                                                           (Ardennes)

    b) en Collaboration - 1

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 abattu près de BESANÇON

 

4°/ Lieutenant MARTIN

 

    a) en Collaboration - 4

 

       le 23 Novembre 1939   1 DO 17     abattu près de VERDUN

       le 2 Mars      1940   1 DO 17       "    à RAUZONVILLE

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 "    près de BESANÇON

 

5°/ Lieutenant VILLEMIN

 

    a) en Collaboration - 2

       le 11 Avril 1940      1 Heinkel 111 abattu près de VERDUN

       le 25 Mai 1940        1 DO 17         "    près de SOISSONS

 

6°/ Sergent.Chef BOYMOND

 

    a) en Collaboration - 2

       le 11 Avril 1940      1 DO 17       abattu près de WEZ THUISY

       le 10 Mai 1940        1 DO 17         "    près de CHISSEY



 

 

 

- 18 -

 

7°/ Sergent.DE GERVILLIER

 

    a) en Collaboration - 3

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 abattu près de BESANÇON

       le 14  "       1940   1 Heinkel 111   "    près de LUXEUIL

 

8°/ Lieutenant STEUNOU

 

    a) en Collaboration - 2

       le 11 Avril    1940   1 DO 17       abattu près de WEZ THUISY

       le 14 Mai      1940   1 Heinkel 111   "    près de LUXEUIL

 

9°/ Sergent MAIGRET

 

    a) en Collaboration - 2

       le 11 Avril    1940   1 Heinkel 111 abattu près de VERDUN

       le 25 Mai      1940   1 DO 17         "    près de SOISSONS

 

10°/ Capitaine ASSOLLANT

 

    a) en Collaboration - 1

       le 15 Juin     1940   1 Fiat BR 20 (ERREUR : Fiat CR 42)

 

11°/ Lieutenant KAWNICK

 

    a) seul - 1

       le 14 Mai 1940        1 Junker

 

12°/ Lieutenant COLONGE

 

   a) en Collaboration - 2

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 abattu près de BESANÇON

 

13°/ Sergent PIMONT

 

   a) en Collaboration - 1

       le 11 Avril    1940   1 Heinkel 111 abattu près de VERDUN

 

14°/ Sergent GAUTHIER

 

   a) en Collaboration - 1

       le 10 Mai 1940        1 DO 17       abattu près de CHISSEY

 

15°/ Sergent TRINEL

 

   a) en Collaboration - 1

       le 14 Mai      1940   1 Heinkel 111   "    près de LUXEUIL

 

 

 



 

 

 

- 19 -

 

16°/ Sergent HARDOUIN

 

   a) en Collaboration - 1

       le 10 Mai      1940   1 Heinkel 111

 

17°/ Sergent LE GUENNEC

 

   a) en Collaboration - 2

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 abattu près de BESANÇON

 

18°/ Sergent GABARD

 

   a) en Collaboration - 2

       le 11 Mai      1940   2 Heinkel 111 abattu près de BESANÇON

 

 

 

 

- :- :- :- :- :- :- :-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

EXTRAIT DE L’HISTORIQUE DU

GROUPE DE CHASSE 3/6

 

(Document annexé à l’historique « première mouture »

Service l’ayant rédigé et date de rédaction inconnus)

 

 

LES PERTES

 

 

A. Tués

 

1939

 

25 novembre    - Adjudant LE TALLEC     - En service aérien commandé

               - Sgt-Chef LAMAZOU       - Près de Suippes

 

1940

 

25 novembre    - Sgt-chef BOYMOND       - En combat aux environs de

                                          Prénois (12 kms N.O. de DIJON)

 

21 mai         - Sergent de GERVILLIER  - En combat aérien ; disparu

                                          dans la région Arleux -

                                          Cambrai - Le Catelet

 

24 mai         - Commandant CASTANIER   - Mortellement blessé, parachuté

                                          en combat aérien dans la

                                          région de Cambrai

 

25 mai         - Sergent MAIGRET        - En combat aérien, disparu

                                          vers 20 heures à 20 kms de

                                          SOISSONS

 

- :- :- :- :- :- :- :-

 

B. Tués

 

1940

 

21 mai         - S/Lieutenant SALAÜN    - Disparu vers 17 heures dans

                                          la région Arleux - Cambrai -

                                          Le Catelet

 

24 mai         - S/Lieutenant COLONGE   - Disparu dans la région de

                                          Bapaume -Arleux - Cambrai

 

- :- :- :- :- :- :- :-

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

C. Blessés

 

1940

 

30 septembre   - Sergent GROSDEMANCHE   - Grièvement, en service aérien

                                          commandé (perte de vitesse

                                          à l’atterrissage)

 

21 mai         - S/Lieutenant SALAÜN    - En combat aérien (fait

                                          prisonnier : voir ci-dessus)

 

21 mai         - s/Lieutenant CAVAROZ   - En combat aérien

 

25 mai         - s/Lieutenant VUILLEMIN - En combat aérien

                                          près de SOISSONS

 

 

 

----------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

DEUXIÈME MOUTURE

 

 

 

 

 

Légende : Non repris - Nouveau - Sans changement

 

 

---------------------------------------------------------------------

°=° HISTORIQUE du GROUPE de CHASSE 3/6 °=°

= := := := := := := := := := := := :=

Le Groupe de la 6ème Escadre de chasse naquit à CHARTRES le 1er Mai A939, de l’accroissement insuffisant des Unités de défense légère.

Le 1er Mai 1939 le Groupe de Chasse 3/6 est créé à CHARTRES.

 

Cadres, Pilotes, mécaniciens, hommes et matériel furent prélevés dans les groupes aînés de la 6° Escadre et dans les Groupes Voisins de la 2° Escadre qui léguèrent au 3/6, avec une âme beauceronne, un puissant goût de traditions sous le haut parrainage du Général PINSARD.

Le personnel et le matériel de cette nouvelle Unité proviennent du 1/6, du 2/6 et de la 2° Escadre qui est également stationnée sur le Terrain de Chartres

 

Le jour même de la création officielle du Groupe, tous les pilotes enfourchaient leurs M.S. 406, effectuèrent un vol symbolique dans le ciel chartrain.

Le P.N., le même à la mobilisation, en Champagne ou dans le Nord est le suivant :

 

Le Commandement du Groupe est confié au Capitaine DE PLACE.

La 5ème Escadrille est commandée par le Lieutenant JACOBI, la 6éme par le Lieutenant GUERRIER.

Le Groupe est équipé de Morane 406 neufs qui sont touchés à l’entrepôt de CHATEAUDUN

 

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

 

Pendant les quelques semaines qui suivent sa création le Groupe se « rode ».

Les pilotes en effet sont peu entraînés sur Morane, les premiers vols sur cet appareil ayant été effectués au I/6 et au 2/6 en Février et Mars - L’essence ne manque pas, chacun fournit le maximum d’effort car on sent venir la « bagarre »

 

En Juin l’unité est déjà suffisamment homogène pour effectuer une brillante campagne de tir à PERPIGNAN

 

Le 28 Août le Groupe reçoit l’ordre de rejoindre le terrain de VILLACOUBLAY.

 

Le 3 septembre jour de la déclaration de la Guerre la situation du P.N. du Groupe est la suivante :


 

I. SITUATION DES PILOTES LE 2 SEPTEMBRE 1939

 

 

Capitaine      de PLACE           Commandant de Groupe

   "           CHAINAT            Adjoint au Cdt de Groupe

Lieutenant     JACOBI             Cdt la 5° Escadrille

s/Lieutenant   MARTIN             5° Escadrille

   "           COLONGE                  "

   "           SALAUN                   "

   "           DE ROUFFIGNAC            "

Sgt.Chef       LE GLOAN                 "

   " "         GOUJON                   "

   " "         CHARDONNET               "

   " "         KULING                   "

Sergent        MEZRTZISEN               "

   "           LAURENT                  "

Lieutenant     GUERRIER           Cdt la 6° Escadrille

     "         LEGRAND            6° Escadrille

s/Lieutenant   STEUNOU                  "

Sgt. Chef      DIAZ                     "

   " "         LE GUENNEC               "

   " "         ROUSSEL                  "

Sergent        GROSDEMANCHE             "

   "           GAUTHIER                 "

 

-=-=-=-=-

 

Soit au total

     10 officiers Pilotes

     11 S/Officiers "

…/…


 

 

II. DIFFERENTS STATIONNEMENTS DU G.C. 3/6 ENTRE LE 2 SEPTEMBRE 39 et le 25 JUIN 1940

 

(Du 2 Septembre 1939 au 25 Juin 1940, l’adresse Postale du G.C. 3/6 est le S.P. 814)

 

- Jusqu’au 28 Août 1939 - CHARTRES

(Groupe mis en garde)

 

- du 28 Août au 4 Septembre 1939 -             VILLACOUBLAY

      (en couverture de Paris)

 

- du 4 Septembre 1939 au 16 Novembre 1939 -    BOUILLANCY

      (en dispositif de DAT de la Région Parisienne - Couv S/alerte)

 

- du 15 Novembre 1939 au 30 Avril 1940 -       WEZ-THUISY

      (en DAT - Couverture à priori - Couverture s/alerte) - Renfort de chasse d’armée)

 

- du 30 Avril 1940 au 20 Mai 1940 -            CHISSEY

      (en DAT - Couverture aux coups de DIJON, de GRAY, de da SAONE)

 

- du 20 Mai 1940 au 31 Mai 1940 -              COULOMMIERS

      (DAT et Chasse d’Armée)

 

- du 31 Mai 1940 au 18 Juin 1940 -             LE LUC

      (DAT de Toulon et du S.E. coopération avec Amirauté)

 

- du 2 Juin au 5 Juin 1940 -                   VALENCE

      (DAT de la vallée du Rhône avec une escadrille détachée)

 

- du 18 Juin 1940 au 20 Juin 1940 -            PERPIGNAN

      (regroupement de la Chasse)

 

- du 18 juin 1940 au 24 juin 1940 -            ALGER

      (Mouvement vers l’A.F.N.)

 

- du 24 Juin 1940 au 12 Juillet 1940 -         CONSTANTINE

      (desserrement)

 

…/…


III - HISTORIQUE RESUME DU GROUPE

      ===========================

 

               27 Août 1939

Mise en garde du Groupe qui est encore à Chartres à cette date.

 

               28 Août 1939

Mesure de desserrement et départ pour VILLACOUBLAY de dix neuf MS.406 et deux POTEZ63 - Par manque de Pilotes le Groupe laisse sept appareils dans son hangar.

 

               29 Août 1939

Le Groupe s’installe à Bois-Rocher, éparpille ses avions et commence un bref séjour aux portes de Paris.

 

               2 Septembre 1939

La mobilisation générale, ramène intempestivement au Groupe les Sous-Lieutenant MARTIN et De ROUFFIGNAC qui l’avaient déserté depuis trois semaines dans l’espoir de partir pour SAÏGON.

 

               3 Septembre 1939

Déclaration de guerre contre l’Allemagne à 15h00.

 

               4 Septembre 1939

Le Groupe inclus dans le dispositif de D.A.T. de la capitale est déplacé de VILLACOUBLAY à BOUILLANCY (Seine & Oise)

 

               5 Septembre 1939

Premières missions de Guerre du Groupe sous la forme de couvertures à priori contre d’hypothétiques vagues de bombardiers. 11 h 35 de vol dans la journée.

 

               12 septembre 1939

Arrivée du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE, affecté à la 6° Escadrille.

 

               15 Septembre 1939

Visite du Général PINSARD Commandant le Groupe de Chasse N°21.

 

               26 Septembre 1939

Visite du Général d’HARCOURT, Inspecteur Général de la Chasse.

 

               30 Septembre 1939

Le Sergent GROSDEMANCHE fait une perte de vitesse fans une prise de terrain et accidente son appareil, grièvement blessé il est transporté à l’Hôpital de SENLIS.

 

               3 Octobre 1939

Le Sergent LAURENT atterrissant à la tombée de la nuit se pose trop long, capote brutalement après deux loopings à l’envers et s’en tire sans mal.

 

               17 Octobre 1939

Arrivée de l’Adjudant LE TALLEC et du Sergent Chef LAMAZOU affectés à la 5° Escadrille.

 

               19 Octobre

Arrivée du Sergent Chef BOYMOND affecté à la 6° Escadrille.

 

               21 Octobre 1939

Arrivée du S/Lieutenant VILLEMIN, de l’Adjudant JAPIOT et du Sergent PIMONT affectés à la 6° Escadrille.

 

               23 Octobre 1939

Arrivée de l’Aspirant BERTRAND affecté à la 6° Escadrille.

 

               27 Octobre 1939

Prises d’Armes pour la lecture de l’Ordre du jour du Général GAMELIN ‑ Commandant en Chef.

 

               3 Novembre 1939

Arrivée du Lieutenant BERNACHE - ASSOLLANT affecté à l’E.M. du Groupe.

               Du 4 Septembre au 15 Novembre 1939  Durant son séjour à VILLACOUBLAY (Erreur : lire « BOUILLANCY ») le Groupe assure la protection de Paris, poursuit l’instruction des jeunes Pilotes et l’entraînement des équipages mais vole peu en raison des conditions météo qui sont fréquemment mauvaises atmosphériques défavorables.

Quelques missions de guerre sans résultat dans le cadre de la défense de Paris sont effectués.

 

               15 Novembre 1939

Le Groupe est intégré dans le Groupement de Chasse n°24 et est, de ce fait, déplacé de BOUILLANCY à WEZ-THUISY.

 

               23 Novembre 1939

Première victoire du Groupe. Ier Combat - Ière Victoire - Jour de Liesse.

La patrouille du sergent Chef LE GLOAN et du Lieutenant MARTIN prend en chasse su DO 17 au dessus de REIMS à 13h00 et le descend après 20 minutes de combat , le poursuit pendant un quart d’heure et l’abat à BRAS sur Meuse près de Verdun. L’avion du Lieut. MARTIN reçoit 8 balles, celui du Sgt. Chef LE GLOAN. 1 Balle.

Le soir au dîner la patrouille victorieuse est fêtée dans l’intimité de la « Case ».

 

               25 Novembre 1939

Premier deuil du Groupe.

La patrouille de l’Adjudant LE TALLEC et du Sgt.Chef LAMAZOU, rentrant de mission, par épais brouillard, percute le sol à SUIPPES. Les 2 Pilotes sont tués.

 

                    28 Novembre 1939

Obsèques de l’Adjudant LE TALLEC et du Sgt-Chef LAMAZOU à MOURMELON.

 

               4 Décembre 1939

Le Sgt-Chef ROUSSEL, part malade en permission et ne reviendra pas au Groupe.

 

               6 Décembre 1939

Arrivée du Sergent De GERVILLIERS, affecté à la 5° Escadrille.

 

               7 Décembre 1939

Prise d’Armes sur le terrain au pied du Mont Cornillet.

Le Capitaine De PLACE passe le Commandement du Groupe au Commandant CASTANIER.

Le Commandant CASTANIER est nommé au Commandement du Groupe en remplacement du Capitaine DE PLACE affecté à l’E.M. du Général Cdt. La Place de Paris - A cette occasion une prise d’Armes a lieu sur le terrain.

               8 Décembre 1939

Réunion à « La Case » pour le Dîner d’adieux du Capitaine De PLACE.

 

               12 Décembre 1939

Visite de Monsieur LAURENT-EYNAC accompagné du Général d’Astier : commandant Cdt la Z.O.A.N.

 

               13 Décembre 1939

Visite du Feld MARSCHAL Commandant l‘Aviation Britannique.

Exhibitions très réussies :

du Sergent-Chef GOUJON sur Morane 406 du GC 1/5 (ajouté à la main)

du Capitaine ACCART dur Curtiss P36

de l’Adjudant KULLING sur Potez 631

 

               24 décembre 1939

Mistresse James, marraine du Groupe, organise un arbre de Noël à SILLERY. Le Colonel ETIENNE fait radio-diffuser cette soirée suivie d’une messe de Minuit en l’église de WEZ et d’un souper froid à « La Case »

Mrs JAMES est nommée S/Lieutenant Honoraire du Groupe.

 

               28 Décembre 1939

Visite de la Commission sénatoriale.

 

               1° Janvier 1940

L’an nouveau débute sous de durs auspices, neige et température sibérienne.

 

               8 Janvier 1940

Arrivée du Capitaine TAVERS affecté à l’E.M. du Groupe.

 

               11 Janvier 1940

La patrouille du Lieutenant GUERRIER avec le S/Lieutenant VILLEMIN et le Sgt.Chef BOYMOND part en chasse d’armée renforcer le G.C. 3/3 de à TOUL - OCHEY - Tout le Groupe pense le rejoindre bientôt.

 

               13 Janvier 1940

Visite de Monsieur Guy la CHAMBRE, Ministre de l’Air accompagné du Général VUILLEMIN.

 

               14 Janvier 1940

Retour de la patrouille détachée du G.C. 3/3 et déception pour les autres chasseurs avides de combats.

 

               1° Février 1940

Promotion au Grade de Capitaine des deux Lieutenants, Commandant d’Escadrille.

 

               3 Février 1940

Prise d’Armes sobre et solennelle pour la remise des Insignes de Grand Officier de la Légion d’Honneur au Général d’ASTIER par le Général VUILLEMIN et la Croix de Guerre du Lieutenant MARTIN au Sgt-Chef LE GLOAN du Groupe. Une cinquantaine de décoration ont été remises ce même jour.

 

               15 Février 1940

Désireux de donner un insigne à chaque Escadrille le Commandant de Groupe avait accepté toutes les suggestions propositions et projet.

Le choix est alors arrêté sur le masque féroce pour la 5° Escadrille et sur la masque souriant pour la 6° escadrille.

Après de multiples discussions, le choix est fixé en ce qui concerne les insignes de l’Escadrille.

La 5° Escadrille adopte le masque féroce.

LA 6° Escadrille prend le masque souriant.

« Comédiante et tragédiante, tutta la Caccia » diront plus tard les Italiens au passage du Groupe à RHODES.

 

               16 Février 1940

La patrouille de l’Adjudant DIAZ et du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE décolle à vue sur un Heinkel 111 survolant SEPT SAULX à 7.000 mètres.

A plein moteur mais avec une vitesse insuffisante, les MS 406 sont distancés.

 

               2 Mars 1940

Seconde victoire du Groupe.

La patrouille du Sgt.Chef LE GLOAN et du Lieutenant MARTIN, attaque un DO 17, le poursuit en rase-mottes ; le harcèle par des passes 3/4 arrière et l’abat à BOUZONVILLE. L’appareil du Sgt-Chef LE GLOAN a huit balles dans la queue.

 

               6 Mars 1940

Arrivée du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE MENNEGLIER et du Sergent MAIGRET affectés à la 6° Escadrille. Arrivée du S/Lt CAVAROZ et des Sergents HARDOUIN et TRINEL affectés à la 5° Escadrille.

 

               24 mars 1940

Ouverture du foyer du Soldat organisé sur le terrain de WEZ par le Groupe.

Le Lieutenant ASSOLLANT part pour Madagascar par avion ; il va jeter l’œil du maître sur « sa ligne »

 

               29 Mars 1940

Arrivée du Capitaine SULERZYCKI, des Sous-Lieutenants RYCHLICKI et KAWNICK, formant une patrouille aux couleurs polonaises. Le Capitaine CHAINAT, le Lieutenant MARTIN, le Sergent Chef GOUJON les accompagnent de Lyon à WEZ-THUISY. Patrouille affectée à la 5° Escadrille.

 

               5 Avril 1940

Arrivée du Sergent BOUIN affecté à la 6° Escadrille.

 

               7 Avril 1940

LA patrouille du Lieutenant LEGRAND et su Sgt. BOUIN rencontre au Sud-Ouest de MEZIERES, neuf Messerschmitt 110 protégeant deux DO 17, et prend l’initiative du combat. Deux Messerschmitt 110 sont retrouvés complètement détruits au sol, mais une patrouille du G.C. 1/5 qui survolait le charnier, revendique ces victoires.

 

               11 Avril 1940

La patrouille Sergent-Chef BOYMOND, S/Lieutenant STEUNOU abat en beauté un DO17 à quelques kilomètres du terrain de WEZ.

La patrouille du  S/Lieutenant VILLEMIN avec les Sergents MAIGRET et PIMONT, fait une attaque de grand style sur un Heinkel 111 et l’abat à AMIFONTAINE.

 

               12 Avril 1940

Arrivée du Sergent GABARD, affecté à la 6° Escadrille.

 

               26 Avril 1940

La patrouille de l’Adjudant DIAZ et du S/Lieutenant CAPDEVIOLLE prend en chasse un DO-17 au-dessus de MOURMELON et par un plafond de 50 mètres le poursuit et le mitraille sans succès jusqu’à SAINTE-MENEHOULD.

 

               30 Avril 1940

Le Groupe placé dans affecté au le Groupement de Chasse n°23 se déplace à CHISSEY et est remplacé à WEZ THUISY par le G.C. 1/4.

 

               8 Mai 1940

La patrouille Capitaine JACOBI, Sous-Lieutenant SALAUN et CAVAROZ, poursuit un DO 17 qui se dérobe dans les nuages. Retour de Madagascar du Capitaine ASSOLLANT (promu en date du 15 Mars 1940) accompagné de Madame ASSOLLANT conductrice d’une voiture sanitaire.

 

               10 Mai 1940 à 6 heures 05

LA patrouille Adjudant JAPIOT, Sgt GABARD prend contact avec six Heinkel 111 entre SAINT JEAN de LOSNE et DIJON, attaque les deux équipiers de queue et rompt le combat faute de munitions. Un moteur d’un Heinkel 111 dégage d’abondante fumées noirâtres.

 

               10 Mai 1940 - 4 heures 30

LA patrouille, Adjudant DIAZ, Sous-Lieutenant CAPDEVIOLLE prend en chasse un Heinkel 111 près de DOLE, le poursuit, canons enrayés, sur 30 kms et l’abandonne à bout de munitions.

 

               10 Mai 1940 à 6 heures 05

LA patrouille Adjudant JAPIOT, Sgt GABARD prend contact avec six Heinkel 111 entre SAINT JEAN de LOSNE et DIJON, attaque les deux équipiers de queue et rompt le combat faute de munitions. Un moteur d’un Heinkel 111 dégage d’abondantes fumées noirâtres.

 

               10 Mai à 7 heures 35

La patrouille du Sgt-Chef BOYMOND, Sgt GAUTHIER abat rapidement un DO 17 à portée de fusil de la piste.

Trois parachutes dont un en torche évacuent l’épave.

 

               10 Mai 1940 à 14 heures 55

La patrouille Adjudant GOUJON, S/Lieutenant CAVAROZ, Sgt HARDOUIN attaque par l’arrière un peloton de Heinkel 111. Le dernier équipier du peloton, touché lâche des fumées mais conserve sa position auprès de ses camarades qui ont ralenti ralentissent.

L’Adjudant GOUJON saute en parachute de son avion en feu et tombe dans la forêt de CÎTEAUX.

Le Sergent HARDOUIN saute en parachute de son avion désemparé et se fait malmener au sol par des civils.

 

               11 Mai 1940 à 8 heures 35

La patrouille double Adjudant LE GLOAN, Sergents TRINEL et de GERVILLIER, Capitaine JACOBI, S/Lieutenant SALAUN et CAVAROZ rencontre à 6000 mètres, au dessus (ajouté à la main) de GREY seize Heinkel 111.

Deux avions ennemis sont touchés.

Un est descendu à 6kms Nord Ouest de BESANÇON.

 

               11 Mai 1940 à 18 heures

La patrouille Adjudant GOUJON, Lieutenant MARTIN, D/Lieut. COLONGE rencontre un peloton de quatre Heinkel 111.

Deux avions ennemis sont touchés.

Trois avions amis sont descendus.

Le Lieutenant MARTIN et COLOGNE quittent leur avion en flammes.

L’Adjudant GOUJON dont l’avion est durement atteint se pose à BROYE-les-PESMES.

 

               12 Mai 1940

Arrivée du Capitaine STEHLIN, affecté à l’E.M. du Groupe.

Arrivée du S/Lieutenant SATGE, affecté à la 6° Escadrille.

 

               14 Mai 1940 à 9 heures

La patrouille du Sgt.Chef BOYMOND et de s/Lieut. STEUNOU s’attaque à trois Heinkel 111.

Le Sgt.Chef BOYMOND ne rentrera pas.(Tué) (Ajouté à la main)

 

               14 Mai 1940 à 11 heures.

La patrouille des Sous-Lieutenant VILLEMIN et SATGE attaque un Heinkel 111 au N.E. de GRAY.

Bien que ses deux moteurs laissent deux traînées noires, l’avion ennemi repasse le Rhin à MULHOUSE.

 

               14 Mai 1940 à 11 heures 40

La patrouille Adjudant LE GLOAN, Sergents de GERVILLIER et TRINEL, à laquelle s’est joint le S/Lieut STEUNOU, attaque un Heinkel 111 -(qui rentrait isolément d’une mission de bombardement)- et l’abat, après 10 minutes de combat, au val d’Ajol au Nord de LUXEUIL.

 

               16 Mai 1940

Prise d’Armées sur la piste de CHISSEY - Le Général ODIC remet la Légion d’Honneur au Lieut. MARTIN, la Médaille Militaire à l’Adjudant le GLOAN, la Croix de Guerre aux Lieutenant LEGRAND, S/Lieutenant VILLEMIN et Sgt. MAIGRET. Du 16 au 20 Mai décollage sur alerte, recherches infructueuses.

 

               19 Mai 1940

Obsèques du Sergent Chef BOYMOND à DIJON.

 

               20 Mai 1940

Le Groupe mis à la disposition du G.Q.G. se déplace de CHISSEY à COULOMMIERS.

 

               21 Mai 1940

Le Groupe fournit de 16 heures 30 à 17h 10 une patrouille triple en couverture aux coups du secteur SAINT-QUENTIN-CAMBRAI. A 2000 mètres, altitude prescrite, les Morane sont accueillis par une D.C.A. très nourrie d’abord, par des patrouilles de Messerschmitt 109 ensuite. Nos patrouilles se disloquent en engagent des tournois tournoyants.

Bilan :  - Le S/Lieutenant SALAUN est blessé et fait prisonnier ;

         - Le Sergent de GERVILLIER est tué.

         - Le S/Lieutenant CAVOROZ blessé au pied parvient à poser son avion criblé d’éclats à CLAYE-SOUILLY.

         - L’Adjudant GOUJON et le Lieutenant MARTIN rentrent au terrain avec leurs avions dûment perforés.

         - L’Adjudant DIAZ, dont la patrouille évoluait à 3 000m a des éclats de D.C.A. dans les plans.

 

               22 et 23 Mai 1940

Décollages sur alerte.

 

               24 Mai 1940 à 13 heures

La patrouille triple, constituée par des pilotes des deux escadrilles, couvre aux coups la région de CAMBRAI à 2500 m. et attaque un peloton de neuf DO 17, mais la chasse ennemie intervient en nombre.

La chasse ennemie ne permet pas de poursuivre le combat en intervenant sévèrement.

Le Commandant CASTANIER est tué à la tête de son Groupe.

Le S/Lieutenant COLONGE ne rentre pas.

Le Capitaine STEHLIN assure le Commandement du Groupe.

 

               25 Mai 1940 à 6 heures 20

La patrouille double du Capitaine CHAINAT avec les Lieut. LEGRAND, DE ROUFFIGNAC, CAPDEVIOLLE, RICHLICKY, l’Adjudant DIAZ et le Sergent Chef LE GUENNEC assurant une couverture aux coups de CAMBRAI, attaque un peloton de vingt quatre Heinkel 111, protégé par dix-huit Messerschmitt 110 et une formation de Messerschmitt 109.

L’Adjudant DIAZ revient avec un avion particulièrement troué.

 

               25 Mai 1940 à 7 heures 50

La patrouille du Sous-Lieutenant VILLEMIN et du Sgt. MAIGRET décolle en couverture du terrain, découvre un DO 17 et l’abat dans nos lignes près de SOISSONS.

Le sous-Lieutenant VILLEMIN, légèrement blessé se pose dans les parages avec le feu à bord.

Le Sergent MAIGRET disparu ne rentrera pas. (Tué) (Ajouté à la main)

 

               25 Mai 1940 à 11 heures 30

Le terrain de COULOMMIERS - modèle de camouflage - est bombardé par une cinquantaine de bombardiers Allemands. De nombreux entonnoirs ulcèrent la piste, neuf avions sont détruits ou brûlés, un hangar est démoli, un mécanicien est tué (Erreur non rectifiée : un armurier en fait), quelques autres blessés, la remorque armurerie est pulvérisée.

 

               25 Mai 1940 à 20 heures

En « raclant les fonds de tiroirs », le Groupe ne pouvait alimenter que quatre avions bons de guerre en cette fin de journée néfaste.

Le Capitaine STEHLIN assure le Commandement du Groupe « Casus morti »

 

               26 Mai 19340

Une patrouille composée de l’Adjudant GOUJON, Sergent-chef LE GUENNEC, Sergents GAUTHIER et PIMONT, S/Lieutenant STEUNOU, disposée en rangs d’ognons, accompagne l’avion présidentiel contenant la précieuse personne de Paul REYNAUD du Président du Conseil jusqu’à la côte et pendant 7 minutes au-dessus de la Manche.

 

               27 Mai 1940

Le Capitaine GUERRIER aperçoit un Heinkel 126, l’attaque et… trahi par ses armes, ne tire pas.

 

               31 Mai 1940

Le Général d’HARCOURT décide de faire transformer le Groupe sur Dewoitine tout en le plaçant à la disposition de l’Armée des Alpes.

A cet effet le Groupe se déplace de COULOMMIERS au LUC, via LYON.

 

               2,3,4 Juin 1940

Une patrouille triple de MS 406 est détachée à Valence où elle assurera la couverture aux coups de la Vallée du RHÔNE.

 

               5 Juin 1940

Retour de cette patrouille, bredouille au Luc.

 

               9 Juin 1940

Prise d’Armes « in mémoriam » Commandant CASTANIER mort au champ d’honneur.

 

               10 Juin 1940

Prise d’Armes au terrain, le Capitaine CHAINAT remet la Croix de Guerre au Capitaine STEHLIN

 

               11 Juin 1940

Le Groupe perçoit ses premiers Dewoitine 520 à TOULOUSE où il laisse ses vieux Morane.

 

               13 Juin 1940

Les Dewoitine sont triomphalement mis à l’épreuve.

La patrouille Adjudant LE GLOAN et GOUJON, trouve deux Savoia (Erreur : Fiat) à la verticale de la rade d’HYERES, les terrifie puisqu’ils s’enfuient à tire d’ailes, descend le premier à AGAY et abat le second en mer au large des îles LERINS.

 

               15 Juin 1940

Deux patrouilles légères Adjudant LE GLOAN - Capitaine ASSOLLANT et Capitaine GUERRIER, S/Lieutenant CAPDEVIOLLE décollent sur alerte.

Vingt Fiat CR 42 attaquent le terrain du LUC à la mitrailleuse en organisant une noria en piqué, et atteignent quatre monoplaces et un Loockeed de la R.A.F.

L’Adjudant LE GLOAN qui passait par là, en descend trois entre Saint-Tropez et Sainte MAXIME, dont un en collaboration avec le Capitaine ASSOLLANT, et en désarçonne deux autres sur VIDAUBAN.

 

Le plus bel exploit de la guerre est réalisé ce jour là par l’Adjudant LE GLOAN. Décollant sur alerte avec 1 équipier LE GLOAN attaque une douzaine de FIAT CR 42. Il en abat 3 en quelques minutes. Son équipier en panne est revenu atterrir. LE GLOAN rentre au terrain et voit un avion de chasse italien qui mitraille la piste, il l’abat. Avant d’atterrir il aperçoit un bombardier ennemi au dessus de lui. Il lui reste quelques munitions. Il attaque le bombardier et l’abat en flammes au voisinage du terrain.

5 victoires en moins d’une demi heure.

 

               18 Juin à 14 heures

Le Groupe reçoit l’ordre de se rendre à PERPIGNAN LA SALANQUE.

A 18 heures le Groupe se pose à LA SALANQUE venant du LUC.

 

               20 Juin 1940

Le Groupe reçoit l’ordre de rejoindre ALGER - MAISON - BLANCHE pour participer à des opérations éventuelles.

Les pilotes branchent les réservoirs supplémentaires, parachèvent les pleins et se posent au grand complet à MAISON-BLANCHE vers 13 heures.

 

               23 Juin 1940

Signature de l’Armistice.

 

               24 Juin 1940

Avec désespoir le personnel du Groupe apprend la signature de l’Armistice - 4 pilotes tués au combat, 2 tués en service aérien, 3 blessés, 2 prisonniers - 21 Victoires officielles, tel est le bilan de cette trop courte campagne.

Le Groupe doit desserrer à L’ordre est reçu dans la journée de rejoindre le terrain de MORSOTT dans le Sud Est Algérien.

En route la majorité des équipages surpris par un vent de sable se posent à CONSTANTINE le 28 Juin 1940.

Les six apatrides de la patrouille polonaise, font leurs adieux aux équipages du Groupe de Chasse 3/6, et regagnent un centre de regroupement des combattants polonais.

 

               25 juin 1940

Les Dewoitine 520, semblent immobilisé pour longtemps et sont précautionneusement mis à l’abri dans les hangars d’Oued HAMININE.

Les avions sont abrités dans des hangars du terrain de CONSTANTINE.

La situation du P.N. à ce jour est la suivante :

 

- :- :- :- :- :- :- :- :-.